Se rendre utile ... pour la LPO et ATTENTION... : épidémie chez les mésanges

Publié le par Aimé

Information LPO oiseaux des jardins

Épidémie chez les Mésanges : Ouvrez l’œil !

La LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle sont heureux de vous accueillir sur le site de l'observatoire participatif "Oiseaux des Jardins". Apprenez à reconnaître les oiseaux et comptez-les régulièrement dans votre jardin, dans un parc public ou même sur votre balcon ! En espérant vous compter parmi ses fidèles contributeurs, l'équipe d'Oiseaux des jardins vous souhaite une belle visite. En raison du succès rencontré par le défi Confinés mais aux aguets et du nombre important de sollicitations formulées par mail, nous ne sommes malheureusement pas en capacité d'y apporter une réponse rapide. Pour tout problème nous vous invitons à consulter le Guide d'aide disponible dans la rubrique Participer ! Merci de votre compréhension.

Nous ne sommes pas les seuls à être victimes de maladies. Depuis un mois en Allemagne, on recense une mortalité importante chez les mésanges (essentiellement bleues), causée par un agent infectieux non-identifié. 

Aujourd’hui l’épidémie semble saccélérer avec maintenant plusieurs milliers de notifications doiseaux morts ou malades concernant essentiellement des mésanges. Il y aurait également quelques rares cas de rouges-gorges et moineaux domestiques. 

En ces temps de confinement, gardez donc l’œil attentif aux mésanges de vos jardins car elles sont probablement la source de transmission de linfection.

Les oiseaux atteints restent assis apathiquement avec leurs plumes gonflées, ne tentant pas d'échapper aux personnes qui s'approchent, ils narrivent plus à salimenter, semblent avoir des troubles respiratoires et présentent des atteintes oculaires. Ils meurent peu de temps après. 

ATTENTION

Dans l’éventualité où nous aurions des cas en France, si vous trouvez un oiseau atteint ou mort, veuillez contactez un agent de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage de votre département (www.oncfs.gouv.fr/LONCFS-en-Regionru20) qui vous indiquera la démarche à suivre et relayera l'information à un correspondant du réseau SAGIR (Réseau national de surveillance sanitaire de la faune sauvage). 

Merci pour votre vigilance !

 

 
 
Une maladie mystérieuse tue les mésanges bleues allemandes.

Le groupe de conservation NABU a rapporté qu'un grand nombre de mésanges bleues sont trouvées mortes ou mourantes dans des jardins à travers l'Allemagne.

Les premiers cas ont été signalés à Rheinhessen, dans l'État de Rhénanie-Palatinat, le 11 mars. Au 8 avril, plus de 60 cas impliquant plus de 150 mésanges mortes avaient été recensés dans une zone s'étendant de la Rhénanie-Palatinat vers l'est en passant par la Hesse jusqu'à la Thuringe (cette dernière juste à l'ouest de la ville de Leipzig).

Bien que les victimes soient principalement des mésanges bleues, il y a eu des cas d'autres espèces, comme les mésanges charbonnières , qui souffrent également. Les oiseaux malades sont observés à proximité des stations d'alimentation du jardin et sont immédiatement visibles car ils ne réagissent plus à l'environnement qui les entoure. Les mésanges bleues sont trouvées apathiques, les plumes peluchées, ne tentant pas d'échapper aux personnes qui s'approchent, puis mourant peu de temps après.

Une mésange bleue montrant les symptômes classiques de la maladie encore inconnue, avec des plumes de tête manquantes, le bec ouvert et les yeux fermés (Otto Schäfer / NABU).

D'autres symptômes présumés de la maladie comprennent que les oiseaux semblent avoir des problèmes respiratoires, que certaines plumes de la tête sont tombées et que les paupières semblent collées. Les oiseaux malades ne consomment plus de nourriture et, apparemment, ne peuvent plus avaler. Certaines semblent avoir soif.

De façon inquiétante, jusqu'à cinq mésanges mortes sont souvent signalées dans un jardin, ce qui suggère qu'il s'agit d'une maladie hautement contagieuse. Malheureusement, on ne sait encore rien de ce que c'est. L'occurrence du printemps et la menace particulière pour les mésanges bleues ne correspondent à aucune maladie reconnue.

Cependant, il est évident qu'il se propage lorsque les oiseaux se

rencontrent, faisant des stations d'alimentation un point de

transmission. En tant que tel, les propriétaires allemands sont invités à cesser immédiatement de nourrir les oiseaux s'ils commencent à remarquer des mésanges bleues mortes ou mourantes dans leur jardin - une distance sociale pour les oiseaux, pour ainsi dire.

Afin d'enregistrer et d'évaluer la propagation de ce nouveau phénomène et ses effets sur les oiseaux, le NABU demande aux Allemands de signaler les oiseaux malades ou morts et, si possible, d'envoyer les cadavres qu'ils trouvent comme échantillons pour examen. Bien qu'il n'ait encore été signalé par aucun autre pays, sa propagation semble une perspective inquiétante et réaliste dans toute l'Europe, compte tenu des progrès connus à ce jour.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
je constate plusieurs mésanges charbonnières avec la gorge rouge comme un goitre.
Connaissez-vous ce phénomène?
Répondre
Nous n'avons pas encore eu de signalement concernant ce genre de phénomène par chez nous. Je pense que c'est une forme de la Poxvirose aviaire. Le mieux serait que vous le signaliez directement au bureau de l'Office de la Chasse et de la Faune Sauvage à Louvignies Quesnoy dans l'Avesnois qui est maintenant le service départemental de l'Office Français de la Biodiversité au 03 27 49 70 54 et demander Monsieur Vasseur.
Dans l’éventualité où nous aurions des cas en France, si vous trouvez un oiseau atteint ou mort, veuillez contactez un agent de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage de votre département (www.oncfs.gouv.fr/LONCFS-en-Regionru20) qui vous indiquera la démarche à suivre et relayera l'information à un correspondant du réseau SAGIR (Réseau national de surveillance sanitaire de la faune sauvage). Je vous remercie de nous avoir signalé cette constatation et j'aimerais savoir à quel endroit vous avez vu cette mésange.
A bientôt de vos nouvelles, bien cordialement à vous.
Merci pour votre vigilance ! Aimé Baudchon, secrétaire de l'AON.